Langue Issue

Lire dans cette édition

L’ANCIENNE MUSIQUE POPULAIRE EN TUNISIE ENTRE HEDONISME ET RATIONALITE Étude historique et documentaire
Notre souci, au départ, était de documenter les pratiques musicales populaires, en Tun...

LES ASPECTS ANDALOUS DE L’HABIT MAROCAIN
L’étude attentive de certains mots mais aussi de certains habits en usage au Maroc, nou...

LES ORGANISATIONS ARTISANALES TRADITIONNELLES Une approche fondée sur le genre social
L’étude souligne l’importance de l’égalité entre les deux sex...
45
Issue 45
Vous pouvez télécharger la question (PDF) à partir de ce lien
LES MOYENS DE PRODUCTION DU SAVOIR SOCIOCULTUREL
Issue 45

Dr El Khamis Moufid

Le travail porte sur une théorie de la représentation du savoir qui s’appuie sur les différents champs cognitifs et vise à examiner les mécanismes de production du savoir socioculturel sous les différents angles épistémologiques. Cette recherche s’ouvre sur des champs du savoir dont les plus importants sont la théorie de la structure des représentations et la sociologie des normes de Tobie et Cosmedes. La première approche contribuera à déconstruire les composantes de l’esprit/cerveau avec ses différentes strates qui interagissent les unes avec les autres. L’esprit contient en effet des catégories ontologiques qui expriment le monde par signes, des catégories culturelles et des catégories cognitives.

Cette réflexion se fondera pour l’essentiel sur la sociologie des normes (Tobie et Cosmedes) qui part de l’hypothèse que la culture est la donnée de base qui détermine le comportement humain. Les promoteurs de ce modèle fondé sur les normes estiment que ce n’est pas l’individu qui produit la culture mais l’ensemble des opérations complexes dont les manifestations sont déterminées par le groupe. L’étude aborde également la question du savoir linguistique et de son rapport au savoir social, en mettant l’accent sur les éléments prioritaires qui déterminent ce dernier type de savoir, comme la façon dont évolue la personne dans l’espace social et physique ou les formes de perception tels qu’ils s’expriment à travers les traits du visage et les modulations de la voix. Dans ce même contexte, l’auteur se propose d’examiner les rapports de représentation sociale à travers les liens de parenté, l’appartenance au groupe et les formes de domination.