Langue Issue

Lire dans cette édition

LE VOILE DES TOUAREGS ETUDE ANTHROPOLOGIQUE ET SOCIOLOGIQUE
L’habit résume en soi le large éventail des règles sociales, religieuses ...

BREFS APERÇUS SUR LES US ET COUTUMES DE LA SOCIETE SAHRAOUIE AU SUD DU MAROC
L’homme du désert – le Sahraoui – a choisi la simplicité en toute ch...

VITALITE ET IMPACT DE LA LITTERATURE POPULAIRE Sur les problèmes de méthode posés par la richesse des spécificités observées à partir d’un choix d’exemples
L’étude met en lumière les points suivants : 1 – Le but suprême...
41
Issue 41
Vous pouvez télécharger la question (PDF) à partir de ce lien
LE RÔLE DE LA TROUPE DE JOUEURS DE TAMBOUR DANS LA CELEBRATION DES MARIAGES TRADITIONNELS DANS L’ÎLE DE KERKENNAH
Issue 41

Fatma ben Hamid. Tunisie

 

L’anthropologie est l’étude l’homme, à travers ses multiples activités intellectuelles et culturelles. L’on conçoit aisément que cette science puisse faire de la musique populaire, replacée dans son contexte social, un sujet de réflexion en la considérant comme une production de l’esprit chargée de nombreux symboles et significations permettant de comprendre les spécificités, les coutumes et le mode de vie d’une société donnée. La musique populaire peint les affects et les émotions des hommes à travers la mise à nu des penchants, des passions et des multiples désirs des individus. Elle a donc la capacité de rendre compte de réalités qui sont significatives d’un milieu naturel et humain et étroitement liées à l’identité sociale et culturelle de ce milieu.

Le patrimoine musical des Îles Kerkennah est connu pour sa richesse et sa grande variété qui sont liées aux formes musicales, aux instruments et aux tableaux dansés que le groupe de joueurs de tambour met en scène lors de certaines cérémonies, tels que les festivals ou les fêtes de circoncision ou de mariage traditionnel. Mais c’est cette dernière cérémonie qui représente en fait la principale occasion d’organiser, sur les deux plans individuel et collectif, des festivités. Le détail des rites et des célébrations sociaux varie d’une région à l’autre, voire d’une troupe à l’autre, mais la musique demeure l’élément constitutif le plus important et le plus caractéristique d’un événement musical de ce type.

Quel est donc le rôle de « La troupe de joueurs de tambour de Kerkennah » dans la célébration du mariage traditionnel ? Comment s’y présentent les aspects spécifiques de l’identité musicale dans la performance exécutée dans ce contexte par la troupe ?

Nous constatons à l’examen de cette performance telle que produite par « La troupe des joueurs de tambour de Kerkennah », une fois l’événement  musical replacé dans son contexte social, que la cérémonie dépasse l’accomplissement de rites festifs spécifiques à un groupe particulier pour devenir un discours ciblé dont les personnes concernées comprennent la signification. En écoutant la mélodie et la structure rythmique du morceau exécuté par la troupe, les habitants de la région saisissent en effet parfaitement ce qui se passe sur le lieu où se déroule la cérémonie. On voit dès lors que la musique s’est transformée en un langage propre à mettre en évidence une idée que l’on considérera comme une expression culturelle permettant une interaction entre les membres d’un groupe déterminé.

Et l’on peut égalment estimer que « La troupe des joueurs de tambour de Kerkennah » constitue en soi un patrimoine musical local riche et varié que la mémoire collective a emmagasiné au profit de la grande majorité de joueurs de tabl (tambour) et de zokra (trompette traditionnelle) des Kerkennah. Si l’on observe les natifs de l’archipel, y compris ceux qui n’y vivent pas à l’année, on constate en effet que, partout où ils ont élu domicile, qu’il s’agisse de la région toute proche de Sfax ou d’autres parties du pays, tous leurs mariages sont célébrés avec la participation de cette troupe. Et c’est ce qui a rendu « La troupe des joueurs de tambour des Îles Kerkennah » de jour en jour plus célèbre et plus présente dans les cérémonies, à travers la Tunisie.