Langue Issue

Lire dans cette édition

LE PROJET DE DOCUMENTATION DU PATRIMOINE POPULAIRE DANS LES SOURCES ARABES
La problématique de la documentation des éléments du patrimoine populaire figur...

LES PROVERBES ET LES MAXIMES
L’élaboration des proverbes et des maximes dont nous avons hérité et qui ...

CULTURE POPULAIRE ET CULTURE SAVANTE ENTRE SENS ET TERMINOLOGIE Approche anthro-musicologique de la chanson populaire
Les thèses relatives au concept de culture et, plus spécifiquement, de culture populai...
39
Issue 39
Vous pouvez télécharger la question (PDF) à partir de ce lien
ALLOCUTION DU PRESIDENT DE L’ORGANISATION INTERNATIONALE DE L’ART POPULAIRE A L’OUVERTURE DU CONGRES DE LA JEUNESSE CRACOVIE – POLOGNE 12-16 JUILLET 2017
Issue 39

Mes enfants et amis très chers. Je tiens à vous saluer et à vous souhaiter la bienvenue à cette rencontre mondiale des jeunes de l’Organisation Internationale de l’Art populaire qui se tient en cette magnifique ville de Cracovie dont je garde de si beaux souvenirs d’entente et d’amitié. Vous êtes réunis, aujourd’hui, dans un pays de l’Union Européenne qui compte parmi les plus grands et les plus anciens par sa civilisation et sa contribution au patrimoine universel. Vous êtes aussi au milieu de l’un des peuples les plus engagés au service de la fraternité entre les hommes et les plus impliqués dans la défense de la paix et de la sécurité dans le monde.

Lire la suite
LES RITES ET LES PRATIQUES CULTUELLES DANS LES MILIEUX POPULAIRES DU GOUVERNORAT DE TEBESSA ET LEURS SIGNIFICATIONS SOCIALES
Issue 39

L’étude porte sur les rites et les croyances populaires dans la région de Tébessa. L’auteur commence par expliciter la terminologie et les concepts théoriques des rites de passage (mariage, circoncision, mort). Elle en examine ensuite l’évolution sur les plans synchronique et diachronique, sur la base d’une approche théorique cohérente et minutieuse. Elle finit par explorer en profondeur les réalités de la société tébessienne en s’arrêtant sur les différents comportements et pratiques cultuelles dans leur rapport aux religions anciennes demeurées vivaces par certains côtés, devenues caduques par d’autres.

Lire la suite
LES ORIGINES LEXICALES DE CERTAINES EXPRESSIONS PATRIMONIALES ETRANGERES DANS LE DIALECTE BAHREÏNI Sur l’emprunt linguistique dans le parler bahreïni (2e partie)
Issue 39

L’échantillon sur lequel se fonde l’étude est fait d’un choix de 422 mots et expressions linguistiques patrimoniales d’origine étrangère. « Le champ lexical des plats, boissons, médicaments et anciens ustensiles de cuisine » y intervient avec le plus grand nombre d’occurrences (88 mots et expressions), soit 21% du total : 36 mots viennent du lexique persan, dont deux synonymes utilisés pour préciser le sens du mot et en élargir l’usage. Les mots d’origine anglaise sont au nombre de 25, ceux d’origine indienne de 14, et d’origine turque de 12.

Lire la suite
LES PROVERBES POPULAIRES EGYPTIENS STRUCTURATION ET CREATIVITE
Issue 39

On trouve dans la tradition arabe ce dicton : « Je m’en remets à ce que dit le proverbe », et dans l’héritage égyptien cette formule : « Le proverbe est à la parole ce qu’est la preuve au procès. » Ces deux affirmations signifient que le proverbe a une valeur scientifique et répond à une nécessité, tant au plan du discours que du dialogue ou du débat. En cas de contestation, il est en effet cité, non pas pour introduire une note de pittoresque ou un élément de divertissement, mais comme une preuve de poids à l’appui de ce que l’on avance. Les proverbes sont également considérés comme la quintessence de l’expérience des peuples.

Lire la suite
LES PROVERBES ET LES MAXIMES
Issue 39

L’élaboration des proverbes et des maximes dont nous avons hérité et qui sont intégrés à notre discours actuel renvoie, à ce qu’il semble, à un passé indéterminé qui confère à ces structures une sorte d’autorité relevant de « la sagesse des anciens ». L’ancienneté en tant que marque distinctive des proverbes donne dès lors un statut d’intemporalité aux significations dont ceux-ci sont porteurs.  La démarche dont relèvent ces énoncés peut à cet égard être comparée à la formule « Il était une fois » par laquelle s’ouvrent les contes et les récits et qui vise à mettre en scène les faits révélés par une histoire se déroulant à l’époque des « Dieux et des héros ».

Lire la suite
CULTURE POPULAIRE ET CULTURE SAVANTE ENTRE SENS ET TERMINOLOGIE Approche anthro-musicologique de la chanson populaire
Issue 39

Les thèses relatives au concept de culture et, plus spécifiquement, de culture populaire constituent un sujet à controverse, il arrive certes que les avis convergent mais le plus souvent ils divergent. Chaque contexte culturel confère, nul doute, un sens symbolique pérenne à la spécificité culturelle qui marque l’appartenance à tel ou tel groupe. C’est pourquoi cette spécificité constitue non pas une production commune et absolue, mais un réseau de contextes culturels en harmonie avec la réalité sociale qui l’entoure. Elle est également liée à la conscience collective car il est souvent difficile de distinguer le culturel du social, une telle distinction pouvant conduire à des conclusions erronées sur le comportement des hommes.

Lire la suite
LES DANSES POPULAIRES DANS LES OASIS MARITIMES
Issue 39

La danse populaire est liée à deux facteurs : la géographie et le milieu. Les pas et  les mouvements du corps sont le plus souvent déterminés par le type de travail auquel se livre chaque communauté. Pour la performance elle relève des us et coutumes qui s’expriment clairement à travers les sentiments et les émotions des danseurs. Les oasis maritimes sont des lieux présentant un dégradé de couleurs changeant selon la nature des végétaux. Elles sont situées dans une région désertique dont les tonalités s’étagent du jaune clair au jaune le plus foncé en une étonnante harmonie.  

Lire la suite
KATHAKALI UN ART THEATRAL CLASSIQUE ISSU DU PATRIMOINE INDIEN
Issue 39

On ne peut écrire sur les arts traditionnels du Kerala sans évoquer la danse de Kathakali qui appartient au théâtre dansé classique. Ce spectacle est célèbre par le maquillage très coloré de ses personnages ainsi que par la beauté et la multiplicité des costumes portés par les danseurs, la variété des mimiques échangées par les danseurs et les mouvements très étudiés des corps. La musique qui accompagne la représentation est produite par des instruments aux nombreuses sonorités. Cet art traditionnel est né au Kerala, au XVIIe siècle, il a connu diverses évolutions, tant au niveau des tenues que de la gestuelle, des mimiques, des mélodies ou des instruments de musique.

Lire la suite
LE TATOUAGE SYMBOLISME ET SIGNIFICATION
Issue 39

De nombreuses explications théoriques du phénomène du tatouage ont été avancées qui varient selon les régions où celui-ci est apparu et les peuples qui l’ont adopté et célébré. Il s’agit d’une pratique humaine qui remonte à la nuit des temps et que de nombreux peuples ont connue et exercée sous des formes innombrables. On tend généralement à penser, en particulier lorsqu’il s’agit des anciennes civilisations, que le tatouage est porteur de croyances collectives, de la vision que chaque groupe a de la nature de l’existence, des rapports entre ses membres, de leur foi en leur communauté de destin et de la relation qu’ils entretiennent, tous, avec l’inconnaissable.

Lire la suite
LA MODERNISATION DE L’ARTISANAT TRADITIONNEL ETUDE DE CERTAINES FORMES DE CHANGEMENT L’exemple du travail du cuivre dans la ville marocaine de Fès
Issue 39

L’auteur passe en revue les changements qui ont affecté l’artisanat traditionnel et en particulier le travail du cuivre. Il tente de mettre en lumière les principales évolutions socio-économiques et professionnelles qui ont conduit à la modernisation de ces métiers, faisant perdre au travail du cuivre sa spécificité en tant qu’artisanat traditionnel. Ce métier n’a pas en effet réussi à résister face aux produits importés de l’étranger dont la qualité est indéniable et les prix bas. L’étude menée sur le terrain montre que le travail du cuivre a été envahi par les normes capitalistes, telle que la libre production, et de nouveaux principes comme le gain facile que permettent la rapidité de fabrication et la baisse des coûts.

Lire la suite